Make your own free website on Tripod.com
 
"Après autant travailler avec la mort, j’ai conclu que la mort n’existe pas, que la vie se transforme et change de traits. C’est le concept de l’alchimiste : il n’y a pas de résurrection sans putréfaction. Je crois que dans la putréfaction il y a aussi de la vie. La mort en tant que chose statique n’existe pas, c’est une espèce de cycle entre la vie et la mort qui change continuement et qui a une esthétique très belle"